Commune de Parent

logo du site
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent
  • Commune de Parent

Accueil du site > Tourisme > Histoire

Histoire

Origine du nom  : le nom de Parent vient probablement du patronvme gallo-romain Parentius
Parent faisait partie de la baronnie de Buron et de la paroisse Saint-Pierre de Vic-le-Comte.
Son histoire est étroitement liée à celle de Vic-le-Comte.
En 1284, les villages de Parent de d’Yronde et Buron sont déclarés dépendants de la châtellénie de Buron.
En 1569, Catherine de Médicis donne la terre et la seigneurie et baronnie de Buron à Antoine de Sarlan ; d’après cet acte, la justice du lieu comprend : Buron, Yronde, la Molière, Lachaux, Fontcrépon et Parent.

Parent avait un petit château tenu par les Ligueurs en 1590 ; la tour carrée de la Place des Forts en est un des vestiges.
en 1592 il fut pris par les royalistes, puis assiégé par les Ligueurs qui mirent le feu à sa toiture faite de paille ; une grosse pluie aurait arrêté l’incendie et forcé les assiégeants à partir.
. En 1777, les habitants demandèrent et obtinrent la confection d’un cadastre pour avoir une juste répartition des impôts. L’opération dura jusqu’en 1783, coûtant 15 sols par septerée (environ 4 400 mètres carrées) payés à l’arpenteur. On avait alors : 300 septerées de terres labourables, 20 quartonnées (ou 1 /8 de septerée) de prés vergers, 50 journaux (ou 1/ 8 de septerée) de prés ordinaires, 1 000 oeuvres (ou 3/4 de septerée) de vignes, 7 septe¬rées de terres vagues.
Le cahier de doléances de 1789, très bien écrit, se plaint de « l’opulence du clergé et de la noblesse », et demande une meilleure répartition des impôts et l’abolition de la milice.
Le bourg de Parent avait autrefois une vocation essentiellement viticole et présentait les caractéristiques des villages des côtes de Limagne.
Quelques maisons vigneronnes témoignent encore de cette architecture traditionnelle qui racontent un passé prospère.

maison vigneronne

Le récent déclin de la viticulture et des activités agricole locales a considérablement bouleversé le paysage économique de la commune, sans pour autant en faire une "cité-dortoir".



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP